That crazy beat just knocked me dead

Publié le par Harald

Parmi les artistes de l'écurie Sun Records, Billy Lee Riley figure assurément dans le peloton de tête. Il est né le 5 octobre 1933 à Pocahontas (Arkansas) au sein d'une famille de métayers. Comme beaucoup de gamins du milieu rural, il apprend à la musique auprès des ouvriers afro-américains. A 6 ans il sait jouer de l'harmonica, à 11 ans de la guitare. Il va servir dans l'armée de 1949 à 1953 avant de se marier. En 1955, il décide de s'installer à memphis (Tennessee). Il rejoint un groupe de Country Music local, les Slim Wallace Dixies Ramblers.
Billy Lee Riley
Poly-instrumentiste accompli (guitare, basse, harmonica, batterie) il tente sa chance début1956 en poussant la porte du studio Sun Records, espérant rejoindre Elvis Presley, Johnny Cash et Jerry Lee Lewis. (il participe d'ailleurs en tant que musicien à plusieurs enregistrements de Jerry Lee, en compagnie de Conway Twitty) Il présente à Sam Philips une maquette sur acétate d'un morceau de sa création, Rock With Me Baby. Philips décide de lui donner sa chance. Le disque sort en mai. En janvier 1957, il met sous presse Flyin' Saucers Rock and Roll. Lors de l'enregistrement, la partie pianistique est assurée par Jerry Lee Lewis. Suivent entre autres, Red Hot et Pearly Lee,
Sun Records
Les tournées vont l'entraîner à travers tous les Etats-Unis et le Canada. Malgré tout, le succès n'est pas aussi important qu'il devrait car Sun Records investit la majeure partie de ses efforts dans la promotion de ses artistes phares. En outre, la politique du studio voulait que les musiciens maison soient présents pour les sessions. Ainsi il n'était pas rares de voir les mêmes musiciens accompagner Jerry Lee Lewis, Warren Smith, Roy Orbison, Sonny Burgess, ... En participant à ces tournées Billy Lee Riley privait le studio d'une partie de ses musiciens.
Sam Philips
Fin 1959, lassé de devoir attendre, il décide d'orienter différemment sa carrière. Il va accompagner de nombreux groupes et artistes dont les Beach Boys, Ricky Nelson, Dean Martin, Sammy Davis Jr, Johnny Rivers, Pearl Bailey, ... Il continue malgré tout de composer. Durant les seventies, l'Europe et out particulièrement le Royaume-Uni vont redécouvrir le Rock and Roll et le Rockabilly. Il participera à divers festivals en Europe. Il enregistre plusieurs albums à la tonalité plutôt Blues dont "Blue Collar" en 1992 et "Rockin' Fifties" en 1995. 1997 marquera le retour vers les studios Sun pour l'album "Hot Damn" qui lui est entièrement consacré au Blues traditionnel, suivi en 1999 par "Shade Tree Blues". En 2001, il fera une apparition remarquée au festival de Montreux. En 2002, il retourne dans les studios Sun pour enregistrer "One More Time" constitué uniquement de vieux standards fifties et en 2003, il sort un album entièrement Country.

Publié dans haraldsgraffiti

Commenter cet article