Cette voiture là, mon vieux elle est terrible

Publié le par Harald


Il me paraît difficilme d'évoquer les années 50 à travers la musique et le cinéma sans aborder le monde de l'automobile. Pour inaugurer le début de cette série, j'ai décidé de vous faire partager mon amour pour celle qui à mes yeux reste la plus belle production de cette décennie: la Ford Fairlane Skyliner 1958.


Comme vous pouvez le constater il s'agit d'un cabriolet (appelé "convertible" aux USA) muni d'un hard-top éliptique électrique qui se loge dans la malle arrière. 
Les possesseurs de roadsters  allemands qui s'imaginaient posséder le  must de la technologie  high-tech en sont pour leurs frais. Deux portes mais six places. Qui dit mieux?  Ford a produit 14.713  exemplaires de ce magnifique modèle qui était vendu pour la modique somme de 3.138$. Elle est propulsée par un moteur V8 de 292 cubic inches (4.785 cm3) développant 205 cv à 4.500 tours.


Il y a eu plusieurs variantes: 
- Interceptor avec un V8 de 5.400 cm3
- Interceptor Special avec un V8 de 5.400 cm3 muni d'un carburateur Holley quadruple corps.
- Interceptor Special 352 avec un V8 de 5.768 cm3 
muni d'un carburateur Holley quadruple corps.


La Fairlane est une propulsion. Au choix la boite de vitesse était soit une Ford-o-matic à deux vitesses soit une Cruise-o-matic à trois vitesses. Les dimensions sont honorables pour l'époque: 535,9 cm de longueur pour un empattement de 299,8 cm.  Le constructeur garantissait le fonctionnement du hard-top jusqu'à une vitesse de 30 Km/h environ.



Plus que la luxueuse Cadillac Eldorado Convertible, plus que la mythique Thunderbird ou la Corvette, la Ford fairlane Skyliner représente à mes yeux l'Amérique des fifties. Elle allie l'élégance et le confort à la puissance le tout en offrant ce qui se faisait de mieux en matière d'innovation technologique.

Publié dans haraldsgraffiti

Commenter cet article

Malinki 27/08/2006 13:26

Bourgeois décadent!